58a17e169df13 - Test des Magura MT5

Pour ce deuxième article test matos je vais vous parler de mes Magura MT5, destiné à une pratique Enduro DH ces modèles 4 pistons seront vous séduire grâce a leurs rapport qualité/prix/puissance.

58a17e169df13 - Test des Magura MT5

Packaging :

Tous comme les Shimano que nous avions testés dernièrement, ils seront livrés dans deux boîtes séparées chacune comportant un frein. À l’intérieur, nous retrouvons 2 olives de raccourcissement, 2 pins, 2 écrous de serrage, un jeu de 2 cales plastique pour la purge et le transport ainsi que la notice d’utilisation.

Tous de suite, ce qui me saute aux yeux, ce sont les longueurs des durites de freins qui sont extrêmement longues.

Esthétique et caractéristiques :

Magura se distingue des autres marques, avec sa nouvelle matière le carbotecture  un mélange de carbone et de plastique d’après nos informations récupéré sur la toile, elle aurait une résistance à la traction qui se situerait entre l’acier et l’aluminium.

Personnellement, je trouve au premier coup d’œil que la matière fait un peu cheap, et n’inspire pas confiance niveau solidité, à voir dans le temps et aux premières sorties de piste ce que ça donnera.

583d92593ff66 - Test des Magura MT5Possédant des Déore avec leurs leviers un doigt assez fin, j’ai eu un peu de mal à m’y faire avec mes petites mains, pour être plus a l’aise vous pourrez vous procurer  séparément aux détails les leviers 1 doigt, concernant le réglage de la garde il se fait uniquement via une petite vis torx.

Passons à l’étrier tous de suite on peut se rendre compte que ça respire la solidité, il est massif, avec ces deux œillets on peut dire que ça lui donne une gueule plutôt monstrueuse pas de doute ce sont des freins taillés pour l’attaque.

58a17ee98e1e3 - Test des Magura MT5

Fabriqué en aluminium en 2 parties boulonnées ce qui d’après la marque favoriserait la dissipation de la chaleur. La durite est montée sur un banjo ce qui facilite son orientation, relativement appréciable quand on possède un vélo comme mon méta AM ou elle est coudé à la sortie du bras oscillant.

Les plaquettes d’origine sont des magura endurance 7.2 organique le rodage est très simple quelques coups de freinage une vingtaine de fois et le tour est joué.

Purge et raccourcissement de durite :

Une fois les gaines hydrauliques passées dans le cadre et les leviers montés, on les coupe à la bonne longueur et place à la purge.

J’avais une petite appréhension concernant les MT5 par rapport au Shimano, mais la purge ces fait relativement facilement.

Apporté un soin particulier au serrage de la petite vis de purge du levier revisser au couple préconiser par Magura.

Test terrain :

J’ai pu essayer ces freins durant un bon mois en DH et en Enduro sur les pistes bretonnes et sur un spot de descente autour de cher moi.

Petit test parking pour commencer et roder les plaquettes. Première impression ils sont tous simplement d’une puissance phénoménale malgré mes 86 kilos équipé pas de problème pour me stopper sur le plat, direction les sentiers pour voir ce que ça donne en condition réelle.

Première descente et premier gros freinage pas de soucis, ma roue arrière bloque, pas besoin d’appuyer fort sur le levier pour que ça me stoppe ils sont très progressifs et puissant à la fois.

Pour en revenir au MT5 durant ce mois de test je n’ai tous simplement jamais réussi a les mettre en défaut aucun problème à déclarer. Le petit upgrade que je risque de faire d’ici peu est l’achat de levier 1 doigt, car malgré toute la bonne volonté du monde je ne me fais pas au levier d’origine.

Conclusion :

Je dirais que ses freins sont absolument démoniaques niveau puissance je n’ai jamais rien essayé de comparable pour ma première paire freins Magura j’ai été agréablement surpris.

Deux points noirs cependant pour moi qui sont, la matière carbotecture qui fait visuellement cheap, et les leviers d’origine qui ne sont pas du tous adaptés aux petites mains.

Pour le reste, je les conseillerais au rider souhaitant une paire de freins qui allie puissance et progressivité à un prix qui avoisine la barre des 160 €.


pub

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *