Pilotage : Votre premier saut pour débutant

Lorsque l’on débute à vtt, après avoir réussi à gérer ses vitesses, puis ses freinages, on peut enfin commencer a s’amuser dans les chemins. Et pour cela, l’étape suivante consiste  bien souvent à maitriser les sauts.

La prise d’élan :

Aprés avoir repéré une bosse facile et l’avoir enroulée plusieurs fois afin de sentir à quelle vitesse l’aborder, prenez votre élan en étant décontracté, debout sur les pédales, les membres légèrement fléchis, le pied d’appel en avant et le regard porté sur l’appel du saut. Vous pouvez encore garder vos doigts sur les freins, au cas ou vous décideriez de vous arrêter avant le saut.

L’ appel :

Une fois la roue avant engagé sur la rampe il faut y aller, et surtout ne pas essayer de freiner! il faut alors se ramasser légèrement sur le vélo, afin de le comprimer vers le sol, tout en se déplaçant légèrement sur l’arrière, le pied d’appel toujours en avant. Le regard est maintenant déjà fixé sur la zone de réception, et vous ne devez toujours pas vous raidir.

Le décollage :

Le fait de pousser sur le guidon et de vous déplacer sur l’arrière du bike quand la roue avant décolle permet d’éviter le coup de raquette du au décollage de l’arrière alors que l’avant retombe. Ici, la roue avant continue de monter lorsque l’arrière quitte le sol. Une fois en l’air, vous devez vous recentrer sur le vélo en pliant légèrement les jambes, pour que le vélo vous accompagne dans l’ascension.

Dans les airs :

Plus vous attirerez le vélo à vous en pliant les jambes, et plus vous effectuerez un saut en hauteur et en longueur.Ici les pieds seront toujours placés à l’horizontale, pied d’appel en avant, et le regard toujours projeté sur la zone de réception. Mais on commence à se préparer à la réception , en tendant et en verrouillant les bras et les jambes, afin de prévenir le choc de l’atterrissage.

La réception :

La meilleure solution de sécurité consiste à poser la roue arrière juste un peu avant la roue avant, ou encore les deux roues en même temps, et si possible en descente, afin de diminuer le choc. Tout en contractant les bras et les jambes, on s’écrase sur le vélo , tout en faisant attention à ne pas heurter la potence avec le menton.Le regard lui est déjà porté plus loin.

La relance :

Après cette phase, l’une des plus critiques, les suspensions reprennent leurs position initiale, et vous aussi, recentré sur le vélo, à nouveau décontracté. Le regard toujours loin,vous devez etre pret à affronter la prochaine difficulté, virage, freinage, pierrier ou nouveau saut , soit en reprenant la vitesse nécessaire, soit en plongeant sur les freins avec méthode.

Une petite vidéo de neil donoghue qui vous expliquera la technique en vidéo :

Texte : Bike N 110

Crédits photos : Claire Vahnee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *