Interview : À la rencontre du créateur de la série roule Ma Poule

Jean Roch Vecten ce nom ne vous parle peut-être pas, mais sa série Roule Ma Poule surement, en effet il est le pilote que vous avez pu apercevoir dans le dernier épisode au guidon de son Peugeot RSM 21 dans le Morvan. Afin d’en savoir un peu plus sur lui l’équipe d’endurobike n’a pas résister à l’envie de lui poser deux trois questions .

Bonjour Jean-Roch quel âge as-tu et que fait tu dans la vie en plus du VTT ?

J’ai 22 ans je suis originaire de Reims (51) et licencié à l’ACBR, je suis actuellement étudiant en Communication/Hypermédia et je viens de passer mon C.Q.P de Pisteur.


Dans tes vidéos, tu as un sacré coup de guidon, à quel âge as-tu commencé à pratiquer le VTT ?

A l’âge de 10 ans j’ai commencé le VTT par le champ de bosse en imitant les grands de mon village et notamment une personne qui ma beaucoup appris Thomas, c’était un modèle pour moi. 

Ensuite, j’ai commencé la compétition à l’ACBR par le parcours classique des TRJV (Trophée Régional des Jeunes Vététistes) et TNJV (Trophée National des Jeunes Vététistes ), c’est super bon pour apprendre, car tu es obligé de pratiquer la Descente le Cross – Country le Trial et la Course, j’en garde un très bon souvenir. 

Puis je me suis spécialisé en enduro, car j’aime la polyvalence sur le bike , en participant à des courses régionales comme L’EREC , également les coupes de France d’enduro, les enduro séries et l’Elsass Enduro Tour ou je remporte le classement général dans la catégorie junior, en 2011 ( actuellement Cannondale Enduro Tour). 

Actuellement, je ne fais plus de compétition mais  j’encadre le Mercredi et le Samedi les jeunes de l’ACBR pour les préparer aux épreuves des TRJV.

Parlons un peu plus en détails de ta série roule Ma Poule, comment en t’est venue l’idée de créer un tel projet ?

La création s’est faite sur un coup de tête suite a un arrêt de la bicyclette en compétition après une blessure à l’épaule , j’ai du m’arrêter un bon moment. 

Puis un ami Vincent ma proposé de venir essayer le Fat-Bike sur neige aux Saisies à l’occasion de la Fat-Bike session , ça avait l’air bien fun comme engin de glisse , j’ai demandé à un ami de la fac Kévin (qui fait de la vidéo) s’il voulait venir filmer de belle gamelle dans la neige fraîche de là le premier épisode a été tourné puis les autres que vous avez pu découvrir sur le net.


Toute cette saison les vidéos ont été filmées avec les coups de pouce des potes qui ont bien voulu passer un peu de temps sur le terrain un grand merci pour leur aide, je pense à Kevin, Tom, Antonin, Pierro.

Pour la suite Pierre-Antoine de Captur Vidéo, rejoint #RouleMaPoule, il va apporter ses compétences de réalisation et de passionner de vidéo au projet.

Quand on regarde ta série, on se rend compte d’entrée de jeu que l’ambiance est la déconnade, quelle est pour toi la philosophie du vtt et quel message veux-tu faire passer à travers tes vidéos ?

On vit dans un monde où il y a assez de prise de tête , à chaque fois que je monte sur mon vélo, il faut que ce soit un bon moment , le VTT, c’est un instant de découverte et de partage, tu vas rouler avec les potes, tu explore une région en roulant avec les rider locaux et cela peu importe ton niveau et ton style de pratique. 


Et si en plus tu peux finir par la descente du Merfy autour d’une bonne bière t’as sortie et réussis émoticône Grin (dédie aux Vététistes Champenois qui se reconnaîtront ).


Nous suivons ta série depuis le début; quel sera la suite après cet épisode dans le Morvan ?

La suite après la vidéo du Morvan, continuer à prendre du plaisir sur le VTT rouler avec les potes , collaborer avec Pierre-Antoine de Captur-Video pour proposer des vidéos encore plus fun et découvrir de nouveaux spots et ce n’est pas les idées qui manquent. 

Mais surtout retourner  au fat bike session des Saisies car se mettre des glissades à la Holiday-On-Ice, c’est vraiment bon.

Tu roules sur un vélo Peugeot qui reste assez méconnu peux-tu nous en dire un peu plus, comment se comporte-t-il, pourquoi avoir choisi de rouler avec ce bike?

Je cherchais un vélo simple et fiable dans toutes circonstances , le RSM21 répond à cette demande , son comportement est saint ,le vélo pédale bien avec les 150 mm associés aux roues 27’5 tu as un vélo qui passe partout , et un point bonus sur les sauts le vélo se place vraiment bien, c’est un VTT polyvalent un vélo à tout faire. 


Oui, Peugeot Cycles était un peu méconnu ces dernières années dans le VTT , mais c’est une marque historique et emblématique qui revient en force. 

Ils remettent, un pied dans le milieu du vélo avec la gamme sport RS, tu as un bike de XC, un Trail-Bike en 120mm, et le RSM 21 l’enduro que je roule tous les jours. 

En plus, c’est français et les pièces sont assemblées dans les locaux de cycle Europe à Romilly-sur-Seine plutôt cool.

Tous à l’heure, tu me parlais de ta blessure à l’épaule qui a dû t’écarter des sentiers pendant un petit bout de temps, la compétition ces donc réellement finie pour toi ?

J’ai passé des bons moments sur les compétitions, ce sont de super souvenirs avec des échecs et des réussites , pour l’instant c’est fini mais pourquoi pas me réinscrire à quelques courses mythiques pour le plaisir et la bière d’après course.

Merci Jean Roch de nous avoir accordé cette interview as-tu un dernier mot pour la fin ou quelqu’un à remercier ?

Un grand merci a mes partenaires Peugeot Cycles et Vredestein ainsi que le magasin cycles Hubert de Reims, qui me permettent de rouler sur du matos au top.

Crédits Photos ; Claire VanheeKévin Mériaud Prod

Chain Reaction Cycles

(function(i,s,o,g,r,a,m){i[‘GoogleAnalyticsObject’]=r;i[r]=i[r]||function(){
(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
})(window,document,’script’,’//www.google-analytics.com/analytics.js’,’ga’);

ga(‘create’, ‘UA-34467451-1’, ‘auto’);
ga(‘send’, ‘pageview’);

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *