Interview : Rencontre avec Nico de la page facebook Regroupement des Enduristes

Si vous ne connaissiez pas encore la page Facebook Regroupement des enduristes, je vous propose à travers l’interview de Nicolas un des administrateurs d’en savoir un peu plus sûr celle-ci et son succès..

1 – Salut Nico parle nous un peu de toi ?

J’ai 18 ans, je suis actuellement étudiant en 1 ere année de BTS Géomètre Topographe. En plus de l’enduro, je pratique le ski, Marche. Je suis quelqu’un qui aime le contact avec les gens et surtout je rigole pour n’importe quelle occasion en permanence.

2 – Dans quelle région habites-tu ?

J’habite près de Nice dans les Alpes-Maritimes (06), je roule essentiellement dans le massif du Mercantour vers Beuil et Valberg où j’ai la chance d’avoir un pied-à-terre.


J’adore rouler par là-bas, car c’est un des plus beaux terrains de jeu pour l’enduro, c’est très varié; L’hiver, je roule beaucoup moins, car je varie les plaisirs et me consacre plus sur le ski.

Le terrain de jeu de Nico 

3 – Tu es l’administrateur de la page regroupement des Enduristes, mais ce travail doit être prenant, et au vu du succès de ta page as-tu d’autres personnes pour t’aider dans la gestion de celle-ci ?

Oui, je suis un des administrateurs de la page regroupement des Enduristes, cela fait déjà six mois que je m’en occupe et franchement quel plaisir!


En effet, la gestion de celle-ci me demande beaucoup de temps, c’est-à-dire environ une heure par jour, car il faut traiter tous les messages que nous envoient nos fans sur divers sujets.


De plus il faut s’informer sur l’actualité enduro de la journée et ensuite rédiger les publications. Bien évidemment, je ne suis pas le seul à assurer l’activité de la page, il y a aussi Adrien et Axel.

4 -Justement, parle-nous d’eux.. ?

Adrien, 18 ans et toutes ses dents, c’est le créateur de la page, sans lui, elle n’aurait jamais vu le jour.


C’est aussi notre expert en mécanique de la page, dès qu’il y a une question un peu trop complexe sur la mécanique, c’est lui qui assure.


Il habite aussi dans les Alpes-Maritimes et bosse en tant que stagiaire au Shop Neway. Actuellement, il roule sur un Canfield Balance monté aux petits oignons!


Axel, 19 ans et … il ne m’a pas dit pour ses dents, il est arrivé en deuxième quand la page a commencé à prendre de l’ampleur et qu’Adrien ne pouvait plus assurer la gestion seule.


Il habite dans la Haute Loire (43), et roule sur un trek Remedy 9 en 27.5.


Voici, notre équipe de choc, je pense que la mayonnaise a bien pris depuis le temps.

Nico à l’attaque 

5 – Administrez-vous aussi d’autres pages en plus de Regroupement Des Enduristes ?

En plus de la page Facebook, nous ne gérons pas d’autres pages, car sinon il faudrait que l’on arrête de vivre!


Nous avons juste un compte instagram « rdenduristes ;» où l’on poste plus de photos personnelles, je parle bien sûr d’enduro!

6 – Comment avez-vous eu l’idée de créer Regroupement Des Enduristes ?

C’est Adrien qui a créé la page, l’idée est venue d’une discussion avec un ami, ils parlaient de la multiplication des pages Facebook concernant la DH et le coup de génie! L’idée de faire une page enduro était né.


Aujourd’hui, nous avons gardé l’esprit dans lequel la page a été créée, c’est-à-dire présenter l’actualité enduro et surtout garder une relation avec le public.

7 – Ta page regroupe beaucoup de fans, et vit vraiment bien comment expliques-tu une telle réussite ?

Oui, en effet la page regroupe beaucoup de fans, actuellement il y en a un peu moins de 8000 et franchement je ne pense pas qu’Adrien au moment de sa création ne s’attendait pas à un tel succès!


Tout d’abord, la réussite de celle-ci est due à nos lecteurs cet un peu grâce à eux que la page vit. Par exemple, la majorité des Bichkek que nous faisons appartiennent à nos fans !


Il est aussi intéressant de voir l’interaction qu’il y a entre eux lors des débats.


Je pense également que la réussite de la page est due à la proximité que nous avons avec nos lecteurs.

8 – Avez-vous des projets futurs pour votre page (Création d’un site Web, Autocollants, Maillots aux couleurs de RDE , ect ……) ?

La création d’un site Web n’est pas d’actualité et ne le sera pas, car nous sommes vraiment mauvais en informatique !

Pour ce qui est des autocollants, ça devrait se faire un jour ou l’autre. Les maillots vont bientôt voir le jour, nous avons terminé les maquettes avec une marque, ce que je peux dire pour le moment, c’est qu’ils déchirent, mais je ne peux pas en dire plus pour le moment.

9 – Comment as-tu attrapé le virus de l’enduro ?

Ayant une résidence secondaire en montagne et habitant dans un département qui est un des bastions de l’enduro, je suis tombé petit à petit dedans.


Comme tous les gamins, j’ai eu des vélos Décathlon, et j’ai fait mes premiers pas dessus. À force d’en faire avec mes amis, j’y ai vraiment pris goût et j’ai réellement commencé sérieusement à l’âge de 13 ans.

Mon premier vrai vélo a été un La pierre Technique FS 700, ensuite j’ai eu un Mondraker Dune et aujourd’hui …

10 – Sur quel vélo roules-tu ?

Actuellement j’ai un Mondraker Foxy XR 26 pouces , un vélo vraiment au top avec lequel je m’éclate.

Nico et son Foxy XR Green Mojito

11 – Comment vois-tu l’avenir de l’enduro dans les années à venir (Plus de courses, Matériel plus
pointu, ect…. ) ?

Au niveau des courses, je pense que l’enduro va encore se professionnaliser notamment sur le circuit mondial et surtout au niveau des règlements et des organisations. IL va aussi se médiatiser avec plus de retransmissions en streaming par exemple.


J’espère que dans les années à venir les courses dites de niveau mondial seront toujours ouvertes aux amateurs, car c’est aussi cela le succès de l’enduro.


Quel que soit notre niveau, on peut participer aux mêmes courses que les professionnels, si les organisateurs ferment les courses aux amateurs, ils auront tout à y perdre.


Quant au matériel, je pense qu’il va encore un peu évoluer, je sens qu’avec le changement de standard de roues, les cadres aujourd’hui ne sont que des cadres adaptés pour le 27.5 où le 29 et donc on n’en tire pas toute l’efficacité.


Le grand progrès se fera quand les marques auront sorti des cadres vraiment spécifiques pour la taille des roues adéquates du vélo.


Cette année, nous avons aussi vu l’arrivée des cadres à géométries adaptables comme sur les canyon avec la technique du « Shape Shifter » ou Yeti avec le système « switch » affaire à suivre.


Aussi, il serait bien que la discipline se féminise davantage, les marques ne font pas encore assez d’effort pour ouvrir notre sport aux dames. Je parle aussi bien de vélos que de vêtements, je trouve cela dommage, l’enduro pourrait être un sport encore plus familial.

12 – Nous souhaiterions avoir ton avis sur un sujet un peu épineux dans le milieu du VTT , que penses-tu des différents standards de roues en enduro ?

Je trouve qu’il est dommage que les 26 pouces se mettent à disparaître, c’est la taille de roues les plus ludiques. Il y a peu de temps, j’ai pu tester un 27.5 et à ma grande surprise, j’ai retrouvé le côté joueur du 26.


Après les standards est un grand débat, chaque discipline, styles de pilotages ou de régions, aura un standard plus ou moins adapté. Je pense juste qu’il est dommage d’avoir fait disparaître le 26, selon moi c’est juste un gros coup marketing, car toutes les tailles de roues se valent.


Je pense qu’il y a 2/3 ans quand les nouveaux standards de roues sont arrivés, il y avait une crise sur le marché du vélo en raison de la crise économique et que les gens ne voyant plus beaucoup d’innovation ont arrêté d’investir dans un VTT ils changeaient moins régulièrement, donc pour se relancer, elles ont sorti de nouveaux standards.

13 – Un petit mot pour la fin Nico ?

Tout d’abord, je te remercie de t’être intéressé à notre page, j’espère qu’elle va continuer de connaître le succès et bien sûr que les gens continueront de nous suivre avec toujours autant d’engouement..


Je te souhaite pareil, continue ainsi et pourquoi pas se voir un jour sur un événement!
Pour plus d’informations : Regroupement Des Enduristes

Chain Reaction Cycles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *