Interview exclusive de David Danthon du team Planete Ride

Bientôt la reprise de la saison d’enduro, l’occasion pour Endurobike de vous proposer une interview exclusive de David Danthon président du Team Planète Ride.


1-  Bonjour David peux-tu te présenter toi et ton team ? Quel est ton rôle dans l’équipe?

Salut Enduro Bike !


Pour les présentations je suis David DANTHON, heureux président du Team Planète Ride. Mon rôle dans la structure est de trouver les sponsors matériels et financiers pour pouvoir présenter mon équipe sur les courses d’enduro et de DH durant la saison.


Planète Ride est une équipe qui comprend deux disciplines majeures :


– la DH avec Yoann PETIT et Fabrice BRET-DREVON


– l’enduro avec Clarisse FROGER, Cyril SCATA, Benoit DEKEYSER, Fabrice BRET-    DREVON, Jean-Claude JACQUELIN et moi-même.


Mais une troisième discipline s’ajoute également à cela : le XC, pratiqué par Clarisse FROGER qui excelle dans ce domaine avec plusieurs titres en 2012.


Planète Ride soutient également Maxime DEKEYSER, pilote GT France.


Nous sommes accompagnés de Denis CHAUVIN (Techmobilcycles) qui nous assure un soutien technique sur tous les évènements.


 » Le team Planete Ride au complet « 


2- A quels évènements allez-vous participer en 2013 ?

Les évènements pour 2013 sont les suivants :

En enduro :

– Rider’z trip
– Coupe de France
– World Series
– Megavalanche

En DH :

– Coupe Rhône-Alpes
– Coupe de France
– Quelques courses internationales

En XC :

– Courses régionales
– Championnat de France féminin master

3- Quels sont tes objectifs ainsi que ceux de ton team pour la saison ?

Mes objectifs perso sont de pouvoir aligner au mieux ma structure et mes pilotes, après sportivement on verra bien…


Pour les pilotes je n’impose aucun objectif précis, je sais que les gars roulent du mieux possible et représentent sérieusement les marques qui nous font confiance, mais quand les résultats arrivent c’est avec grand plaisir que je les prends !

4- Planète Ride roulera en partenariat avec Kona, peux-tu nous parler des vélos que vous utiliserez dans les différentes disciplines ?
 

Pour la DH nos pilotes rouleront sur des KONA SUPREME OPERATOR.
Je vous invite à consulter le lien ci-dessous pour avoir des informations complètes sur le vélo.

http://www.konaworld.com/bike.cfm?content=supreme_operator

Pour l’enduro nos pilotes rouleront sur des KONA ABRA CADABRA.
Je vous invite également a cliquer sur le lien ci-dessous pour des informations complètes.

http://www.konaworld.com/bike.cfm?content=abra_cadabra

Le Kona abracadabra 2013 en action :




5- Quels sont tes autres sponsors pour la saison 2013 ?

 – BRET DREVON RECYCLAGE – ORIGINES CLOTHING – RECYCABLE – DEVOLUY ESPACE VTT – BRAKE AUTHORITY – ASTERION – FOX SERVICE CENTER FRANCE – MAXXIS – O’NEAL – MOANA BIKE – AU BONHEUR DES DAMES – TECHMOBILCYCLES – VITABRI – COQUAND IMPRIMERIE – MONDIAL PNEU


Et à tous, je leur dis un très grand merci pour leur soutien et leur confiance.

« David Danthon et Cyril Scata avec leur Abracadabra devant le magasin  Moana Bike partenaire du team. »

6- Etes-vous professionnels ?

Nous sommes amateurs mais c’est presque un boulot à mi-temps de faire tourner cette équipe, mais nous avons tous un travail à côté.



7-  A quel âge as-tu commencé le VTT ? Quel est ton parcours de vététiste ? Et plus particulièrement comment en es-tu arrivé à pratiquer l’enduro ? Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à t’intéresser à cette discipline ? 

J’ai commencé le VTT en 1996 donc à 16 ans, j’ai ensuite eu un parcours de coureur en XC et en Route puis j’ai souhaité faire un break pendant deux ans en 2004 ce qui m’a amené à recommencer en 2006 mais je ne voulais plus faire autant de sacrifices, d’entrainements ect.


 Et l’enduro m’a ouvert ses portes. J’ai trouvé dans cette discipline vraiment sympa une mentalité qui m’est si chère « à la cool ».

 » David  Danthon en plein test du Kona Abracadabra « 



8- Quelles sont pour toi les qualités pour être un bon enduriste ?

A mon avis, il faut aimer la montagne dans sa globalité, j’entends par là respecter l’environnement etc .


Il faut aussi être complet physiquement car c’est un sport très exigeant, avoir un bon bagage technique et une bonne lecture du terrain.


Il faut également prendre soin de son matériel car les machines sont mises à rude épreuve pendant la saison. Et surtout rester dans le bon esprit car on se bat avant tout contre le chrono.    
9- Que penses-tu de la décision d’organiser un circuit mondial privé les «  Enduro World Series » pour palier à l’abandon du projet de circuit mondial par l’ U.C.I ? Y participerez- vous ?

Vu la popularité de l’enduro ses dernières années je trouverai dommage que les grands pilotes ne soient pas reconnus.  Maintenant que l’UCI se soit retirée de la coupe du monde ce n’est pas très grave en soi, il y a eu les Enduros Series avant la coupe de France et c’est ça qui en a fait un événement majeur de notre sport.


 Pour moi sans l’UCI il manque la récompense ultime pour les tops pilotes et les grandes marques mais pour nous, à notre niveau, cela ne change absolument rien.


Donc avec ou sans, c’est une histoire d’industriels en accord avec un organisme international, on n’a aucun bras de levier pour quelque décision que ce soit.

  10- Comment vois-tu l’avenir de l’enduro dans les années à venir que ça soit au niveau mondial ou français ?

 Je vais être très bref pour moi l’enduro deviendra la discipline première du VTT dans 4 à 5 ans voir avant, l’enduro est tellement varié que cette discipline ouvre les portes du plaisir en VTT à beaucoup de monde, du débutant au plus affûté des compétiteurs.

 « Un Team qui respire la bonne humeur »

11- Penses-tu qu’en dehors de la compétition il existe une place pour une pratique loisir de l’enduro comme c’est le cas avec la DH par exemple ?

La place première de l’enduro c’est le loisir !. La compétition ce n’est quand même qu’une petite partie de l’année, le reste du temps tout le monde roule entre potes.


Après tout, être dans la forêt sur des sentiers magiques avec des potes, le chrono reste tellement secondaire !


12- David un petit mot pour conclure cette interview ?

Un grand merci à Enduro Bike pour cet interview, je vous donne rendez-vous sur les différents événements ENDURO DH XC.


 Notre stand reste ouvert à tous pour échanger sur notre sport. Merci également aux femmes de l’ombre Nadège, Estelle, Coralie pour leur investissement dans le projet.

  Plus de renseignements sur le blog de planète ride : http://planeteride.blog4ever.com/blog/index-447112.html

Chain Reaction Cycles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *