Interview : Rencontre avec Aurélien Fontenoy

Aujourd’hui je vous propose de retrouver l’interview d’Aurélien Fontenoy, multiple champion de trial mais aussi pilote enduro talentueux.



1 – Bonjour Aurélien, peux-tu nous parler un peu de toi ?

Bonjour,


Je m’appelle Aurélien FONTENOY, j’ai 25 ans et suis originaire de la région Grenobloise.
J’ai commencé le vélo trial à l’âge de 8 ans sur les traces de mon frère Cédric, de 4 ans mon aîné.


Tous les deux passionnés de vélo, on ne cesse de se tirer la bourre sur les entraînements et sur les
démonstrations que l’on partage ensemble avec notre team, le Team FONTENOY VTS.


Côté professionnel, je suis issu d’un DUT Tech de Co et d’une licence Commercialisation des produits et services sportifs, j’ai ensuite créé ma société CROSS KING.


2 – Ton palmarès est impressionnant peux-tu nous en dire un peu plus ?

Mon palmarès en VTT Trial est assez complet effectivement,j’ai commencé à briller à l’âge de 15 ans,ou j’ai gagné mon premier titre mondial en Cadet.


J’ai remporté ensuite 3 fois les championnats du Monde et 2 fois les championnats d’Europe Junior.
Je suis ensuite passé dans la catégorie reine, la catégorie Elite (+18 ans) où je suis depuis 3 ans Vice-
champion du Monde (2 fois dans la catégorie 26 pouces et une fois dans la catégorie 20 pouces).


J’ai également remporté des compétitions telles que les X-Games China ou le Forbikes à Pragues…

3 – Justement comment es-tu venu à pratiquer le trial ?

J’ai commencé le trial grâce à mon frère, après avoir vu une démonstration, il s’est inscrit dans un club je l’ai regardé pendant un an, cela m’a plu et je l’ai rejoint.

4 – Tu pratiques seul ou à plusieurs en général ?

Je roule la plupart du temps en petit comité, avec mon frère et quelques autres pilotes.


J’aimerais rouler avec plus de pilotes mais notre Trial devient tellement élitiste, que l’on est obligé de trouver des spots encore plus gros et accessibles à peu de monde.

5 – Quels sont tes spots de références où nos lecteurs pourraient éventuellement te croiser et discuter avec toi ?avec toi ?

Pour les lecteurs Grenoblois, il y a de fortes chances de me croiser sur les murs devant le Musée de Grenoble, c’est un spot emblématique !

6 – Tu as créé ta marque de vêtements Cross King, peux-tu nous en parler ?

J’ai lancé CROSS KING, il y a 1 an et demi, avant sa création, je me suis entouré de plusieurs pilotes de haut niveau de différentes disciplines pour écouter leurs attentes.


Quentin Caleyron (pilote Bmx), Quentin Derbier (pilote 4X), Thibaut Nogues (Pilote Moto Stunt), Moi (trial), chacun à donner son avis pour en sortir le meilleur.


C’est avant tout une marque à l’écoute des pilotes, aujourd’hui CROSS KING propose une collection complète ;: maillots, shorts, pantalons, gants, streetwear qui sont disponibles dans plusieurs pays (France, Espagne, USA, Australie, Japon, Allemagne,Italie, Afrique du Sud, UK, etc…).


En France, les produits sont vendus sur la boutique en ligne www.crosskinggear.com et distribués par MTBL Parts dans 600 boutiques.

7 – Comment t’est venue l’idée de lancer ta marque ?

L’idée a émergé sur les bancs d’école, c’était un projet de création d’entreprises, du virtuel au réel, il n’y a qu’un pas, j’ai lancé des premiers produits pour moi j’avais envie de produits uniques.


Et au vu de l’intérêt des autres pilotes, j’ai décidé de lancer les premiers produits à la commercialisation.

8 – Qui sont les ambassadeurs qui représentent Cross king ?

CROSS KING est représenté dans plusieurs disciplines.


En Trial, les principaux ambassadeurs sont Benito Ros (champion du Monde Élite 20 pouces), Jack Carthy (champion du Monde juniors 26 pouces) et moi-même (Vice-champion du Monde Élite 26 pouces).


En BMX Race, les DN de St Etienne, Compiègne et du Pays de la Loire (respectivement 1ere, 2e et 3e du classement Team France) ont beaucoup œuvré à la promotion de la marque.


De nouvelles recrues d’ampleur internationale sont en finalisation qui devrait vous parler.


En 4x, Quentin Derbier (vice-champion du Monde) a fait du bon boulot également. En XC, Jordan Sarou (Champion du Monde Juniors) nous a aidés également en portant les gants sur certaines courses, il a trouvé de gros partenaires maintenant, mais on le remercie d’avoir joué le jeu.


En Enduro, nous n’avons pas de « pure » Ambassadeur. J’ai commencé à faire quelques images pour la promotion des produits, mais nous avons pour objectif de créer une équipe dynamique autour de cette discipline.

9 – Actuellement tu recherches un ambassadeur enduro qui représentera ta marque, quels sont les critères requis pour pouvoir postuler ?

Je suis ouvert à toutes les candidatures, je cherche avant tout de vrais pilotes, des passionnés qui roulent.


Etre Ambassadeur, c’est avant tout un échange entre la marque et le pilote, j’attends des retours concrets sur les produits, du professionnalisme dans la promotion des produits (vidéos, photos…) et de bons résultats en compétition.


Je cherche avant tout à répondre aux exigences des pilotes pour créer les produits les plus adaptés à la pratique d’un point de vue technique et à la tendance niveau design.


C’est pourquoi je roule moi-même avec tous les produits et dans toutes les disciplines (trial, Enduro, Bmx).


Je ne suis pas un businessman, mais avant tout un passionné qui recherche le meilleur.

10 – En parlant d’enduro, nous avons pu t’apercevoir sur des vidéos au guidon du nouveau Rayon, te mettrais, tu as l’enduro en plus du trial ?

J’aime beaucoup l’Enduro, c’est une discipline que je trouve très complète. Je la pratique déjà en complément du Trial.


On a pu me voir dans plusieurs vidéos cette année au guidon d’un ORBEA Rallon, comme Golden Trail ou Snow experience j’ai adoré monter ces projets pour Orpea et mes autres partenaires (Continental, Five Ten, Kali, Magura, etc…).


Il est possible que je prenne part à quelques événements enduro cette année, mais je privilégie avant tout le côté Media (vidéos et photos).


C’est ce que j’aime des projets vidéo pour 2015 suis déjà sur les rails.. 😉

11 – En pratiquant le trial quels sont les atouts que cela t’apportent dans l’enduro ?

Le trial est une vraie école pour le VTT de manière générale l’équilibre, la précision, les franchissements, l’engagement, l’explosivité, … ce sont toutes ces bases que l’on apprend en trial et qui sont très utiles en Enduro.


Comme par exemple : Sauter par-dessus un tronc, garder la ligne dans un single, tourner serré …

12 – Qu’aimes-tu dans la pratique de l’enduro ?


J’aime la vitesse, c’est vraiment ce qui manque en trial. J’adore les sauts, les enchaînements de virage pif paf, jouer avec les suspensions et les freinages secs. Cela me déconnecte un peu du trial très statiques c’est vraiment de bonnes sensations.


.

13 – Comment nos lecteurs peuvent-ils discuter avec toi ou se renseigner sur ta marque ?

Pour discuter avec moi, le plus simple ce sont les réseaux sociaux. Facebook ;: Aurélien FONTENOY Ou par le biais de mon site Internet ;: www.aurelienfontenoy.fr


Je suis souvent en démonstration sur des courses de VTT avec mon team, n’hésitez pas à venir me voir directement. Ce sera avec plaisir.. ! www.teamfontenoyvts.com


Pour ma marque, c’est pareil Facebook : Cross king, ou par Internet : www.crosskinggear.com

14 – Aurélien merci pour cette interview un petit mot pour la fin ?

Un grand merci à toi pour ton intérêt sur mon parcours et mes projets professionnels.

Place au Ride maintenant !!!!!!!!!!! A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *