Interview : Dans l’objectif de ThibaultMaitrejean

À tous juste 23 ans et un sacré talent pour la vidéo Thibauld MaitreJean reste un des meilleurs dans son domaine, l’équipe d’ Enduro bike n’a pas résisté à l’envie de lui poser deux trois questions.

logo tmp films

1 – Bonjour Thibault peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Thibault Maitrejean, j’ai 23 ans, je suis vidéaste sous le statut d’auto-entrepreneur depuis un peu plus de 2 ans et passionné et pratiquant de vélo depuis 2008.

Thibault maitrejean
Thibault Maitrejean gérant de TMP Films.

2 – Quelles études à tu suivis, et quel est ton parcours professionnel ?

Mes études n’ont strictement rien à voir avec le domaine de l’audiovisuel, j’ai fait des études pour être métreur économiste de la construction, mais après quelques mois en entreprise, je me suis rendu compte que ce job ne me plaisait finalement pas.


Je me suis donc lancé sans trop de prétention dans ma passion la vidéo.

3 –  Ou ta société se situe-t-elle ?

Depuis peu j’ai un bureau chez un ami qui travaille dans le management d’athlète de haut niveau (Athlète Solutions.com), cela se situe à Plérin (Côtes-d’Armor).


On passe donc nos journées ensemble c’est vraiment bien pour échanger et avoir des avis sur son travail.

4 –  Tu travailles actuellement seul, ou tu es en collaboration avec une autre personne ?

Je travaille très souvent seul, je fais tout d’A à Z, après il m’arrive de travailler avec un photographe Sylvain Boulnot (One moment photographie) sur certain projet, on se redonne régulièrement des projets la photo et la vidéo étant complémentaire.

5 – Comment se déroule le tournage d’un clip vidéo ( Préparation, Montage, ect….) ?

– On commence bien entendu par un rendez-vous avec le client qui nous explique son projet, on parle de mise en scène de durée vidéo du lieu de tournage, du support de diffusion… et de toutes les choses qui me permettront de lui proposer un script précis.


 – Une fois le projet bien calé, je réalise le devis pour la prestation demandée. C’est souvent un casse-tête à faire, il faut réussir à définir le nombre de jours de tournage nécessaire le temps de montage, ajouter à cela le coup des droits d’auteur pour les musiques, les éventuels frais de déplacement… etc.


– Une fois le devis validé, on modifie éventuellement le script pour faciliter le tournage et que le résultat final colle le plus possible à l’image de l’entreprise ou de la marque.


– Ensuite place au tournage…


– Après le tournage, je dérushe toutes les images, je les trie et les sauvegardes sur disque dur externe.


– Place au montage, des heures et des heures de travail ! Souvent les gens ne se rendent pas compte du temps que prend la réalisation d’un montage, trouver les bonnes musiques, caler toutes les séquences, créer les animations, les introductions tout cela prend beaucoup de temps.


– Une fois le montage « terminé », je l’envoie par mail chez le client, celui-ci me valide ou m’indique les modifications qu’il souhaiterait.


– Le montage modifié et validé par le client, je fournis un lien en hd (et sans pub) au client ainsi qu’un fichier téléchargeable et un DVD si l’on me le demande.

Thibault maitrejean en pleine phase de montage vidéo

6 – Quels matériels utilises-tu pour tes tournages, ainsi que tes photos ?

J’utilise du matériel très light, pas de grosse caméra encombrante, je shoot tout avec un Panasonic GH3 et divers objectifs. Pour les prises de vues j’utilise des trépieds, stabilisateur du type Glide Cam, travelling, Tyrolienne, une go pro pour les images embarquées et mes prises de son se font avec un micro externe Rode vidéo Mic.

Thibault maitrejean et son matériel


7 -Plusieurs de tes vidéos à comme point commun le vst, comment as-tu fait pour te faire connaître dans ce milieu ?

À mes débuts, j’ai fait une ou deux vidéos de vélo qui ont bien tourné sur le web, puis un web série avec des amis Thibaud Georges et Gaël Puillandre cela s’appeler « Breizh Power », on était fière, ils y avaient des dizaines de milliers de vues à chaque épisode, on avait trouvé des partenaires pour nous aider à payer nos frais de déplacement…


J’ai continué à fond dans le vélo, j’ai eu quelques projets avec des marques, des teams des sites web… de là je me suis fait mon carnet d’adresses dans le vélo, d’ailleurs j’ai un peu de mal à me défaire de cette image, pour les gens, 


Je ne fais que du vélo alors qu’actuellement c’est vraiment une minorité de mon travail.

Une des réalisations de TMP Films.

8 – Le VTT est une passion pour toi ? Sur quel vélo roules-tu, et qu’elle est ta discipline favorite ?

J’ai commencé le vtt, en 2008, en DH et depuis je n’ai fait que 1 saison sans vélo, c’est vraiment une grosse passion, les sensations et l’esprit de ce sport sont top ! 


Niveau vélo, je roule cette saison sur un Commencal meta SX un bon enduro qui descend super bien, le top pour les coupes de Bretagne DH.


Ma discipline favorite est bien entendue l’enduro cette discipline à un avenir énorme, je pense, on roule toute la journée avec ses potes plus les speciales chrono qui rappellent la DH.

9 – Actuellement, les Enduro Breizh Séries ont été créés as-tu déjà participé et que penses-tu de cet événement ?

L’enduro de Querrien était top ! super bien tracé et une ambiance vraiment conviviale. Je vais faire toute la saison bretonne d’enduro, les clubs associés pour créer ses championnats ont vraiment du mérite d’avoir lancé l’enduro en Bretagne et il y aura sans aucun doute de nouveaux clubs à s’associer à eux pour encore plus d’épreuves, en 2015.

10 – Comment vois-tu l’évolution de la DH et de l’enduro en Bretagne dans les années à venir ?

À mon avis, la DH n’évoluera plus beaucoup, les saisons se ressemblent, quasiment toujours les mêmes pistes depuis des années, les organisateurs ont du mérite, mais moi rouler tous les ans la même chose, cela me saoul un peu, je pense que les organisateurs devraient organiser que 1 année sur 2 histoires que cela tourne.


Mon club l’école vst du lié avait proposé une DH et un XC pour 2014 mais cela a été refusé… alors que la nouvelle piste n’a servi qu’une fois pour une coupe de Bretagne… cela aurait permis aux descendeurs de rouler autre chose, c’est vraiment dommage.


L’enduro à clairement un gros avenir, tu roules toute la journée non-stop sur des pistes que tu ne connais pas du tout et que tu n’as pas reconnues, c’est vraiment super intéressant de piloter à vue ! Puis le petit repas tous ensemble après l’épreuve, c’est vraiment cool !

11 – Thibault un petit mot pour la fin ?

Merci à toi pour cette ITW Mes salutations à tous ceux qui me connaissent 😉 Et pour ceux qui ne me connaissent pas rendez-vous sur ma page Facebook ou mon site.

Plus d’infos : Site internet TMPfilms
Page Facebook : TMPfilms facebook

Chain Reaction Cycles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *